Les membres de Cohabitat Québec adhèrent au principe de communication non-violente. Cette forme de communication est basée sur des observations objectives au lieu de jugements et sur l’art d’exprimer au ‘je’ ce que l’on ressent, dans un but d’éviter les réactions habituelles de son interlocuteur face à une critique (résumé de la définition de David Servan-Schreiber).

L’empathie, l’authenticité et l’ouverture sont au coeur de ce processus de communication.