Cohabitat Québec fonctionne selon un mode de gouvernance sociocratique. La sociocratie repose sur quatre règles : le cercle de concertation, le double lien, la prise de décision par consentement et le choix et l’affectation des membres.

L’engagement des membres dans la communauté contribue au plein potentiel de ce mode de gouvernance.

Cercles

  • Le conseil d’administration (CA) comprend les administrateurs de CQ et la coordonnatrice générale et devient le cercle supérieur lorsqu’il doit prendre des décisions sociocratiques d’orientation. Le cercle supérieur entérine les règlements et politiques de l’organisation et adopte des résolutions au nom de CQ. Il est le gardien du concept de cohabitat. Il est responsable devant les membres.
  • La coordination générale comprend la coordonnatrice et tous les répondants des cercles d’orientation qui lui sont rattachés (Bâtiment, Terrain, Vie communautaire, Développement communautaire, Communications et Gestion). La coordination générale devient le cercle général lorsqu’il y a des décisions sociocratiques à prendre. Le cercle général est composé des répondants et de leur second-lien. Les membres du cercle général participent aux décisions et adoptent les documents à être approuvés ultérieurement par le cercle supérieur.
  • Les cercles d’orientation sont formés par l’ensemble des membres de CQ. Les différents cercles sont responsables de la réalisation des objectifs qui leur ont été délégués par le cercle général. Ils prennent les décisions qui touchent leur domaine d’activité. Ils sont responsables devant le cercle général.

Double lien

Le double lien est réalisé par la présence de deux personnes reliant deux cercles hiérarchiques. La première est élue sociocratiquement par le cercle d’en haut. La seconde provenant du cercle en dessous est le second lien. Les seconds liens sont élus par consentement par les membres des comités auxquels ils sont rattachés et siègent au cercle décisionnel plus haut. Les seconds liens des comités représentent, par leur propre personne, l’intérêt général de leur comité. Leur mandat est d’une durée de deux ans.

Prise de décision par le consentement

Contrairement au consensus qui fait partie des outils de la démocratie et qui cherche à convaincre et à rallier tous les OUI, le consentement demande un engagement à ne pas s’opposer à une proposition. Il ne cherche pas à ce que les membres approuvent une proposition, mais demande si les membres ne s’y opposent pas (zéro objection).

Choix et affectation des membres

L’élection sociocratique est une élection sans liste de candidatures préétablies;

  • Les individus se voient confier des fonctions ou certains mandats avec le consentement du cercle;
  • Chacun met en candidature le candidat de son choix et présente ses arguments;
  • Le cercle décide de retenir un candidat sur la base des arguments présentés;
  • Le choix et l’affectation des personnes dans une fonction ou la délégation d’une tâche se font sur la base du consentement des membres présents, et ce, après une discussion ouverte dans le cercle.